.
 

Partagez | 
 

 (M) mon jumeau, cette moitié de moi que je ne pourrais oublier - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation du joueur : Québec, Canada.
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut amoureux : Fiancée à Maxwell Gibson.

MessageSujet: (M) mon jumeau, cette moitié de moi que je ne pourrais oublier - libre   Dim 4 Mar - 19:06


nom complet Simon Tiberius Gideon Abagnale date, lieu de naissance et âge. 12 août 1990, alors âgé de 27 ans origine, nationalité Il vient de Nome, il a les origines de son père qui est américain, mais sa mère est française emploi Il a un petit boulot bien tranquille, il n'a pas trouvé la force de courir les bois comme son père en tant que garde forestier. statut amoureux le statut est au choix. groupe walking through life. avatar Thomas Brodie-Sangster. crédits répondre ici

traits de caractère (+/-6) répondre ici.
Information d'histoire
- Simon est l'un des enfants de Gideon Abagnale et Rose De La Croix. Il est le frère jumeau de Nicola, le plus jeune des deux, né à seize minutes d'écart.
- Simon a été un enfant rempli de joie, un enfant vivant qui n'avait peur de rien. Toujours à courir un peu partout pour tout voir.
- Il a toujours aimé les animaux, toujours prêt à rejoindre son père dans les bois pour se balader et risquer de croiser un ours ou encore un loup. Gideon lui a tout montré, la survie, comment confronter un animal, comment se promener dans la forêt sans se perdre.
- Simon avait son père comme idole et il voulait devenir comme lui. Ça a rapidement changé, en un claquement de doit.
- À quinze ans, Simon décide de rejoindre son père à son boulot, mais il le manque de peu, il prend l'initiative de s'enfoncer dans les bois pour le rejoindre, mais trop confiant, il se perd. Encore une heure plus tard, le voilà coincé dans les bois et s'arrête. Ce n'est qu'une demi heure après s'être arrêté que papa débarque, les mains vides, les yeux effrayés. Un regard suffit à les calmer tous les deux, mais Gideon s'est retrouvé déconnecté à son instinct et le pauvre Simon s'est retrouvé témoin de la mort de son père.
- Simon en est encore traumatisé aujourd'hui, mais le plus gros traumatisme de Simon est l'abandon de sa mère, le jour même de la mort de son père. Il s'est retrouvé seul avec sa soeur, traumatisé, tremblant. C'est grâce au retour de Naveen en ville, au bon moment, qu'il a su se calmer.
- Malgré la mort de son pèrer, Simon s'est lancé dans des études en conservation et biologie des espèces sauvages. Avec l'intention secrète de devenir comme ton père, malgré tout.
- Tu n'as pas aimé la distance entre Nome et l'université, ce fut tout de même difficile pour toi.
- À vingt-quatre ans, tu reviens à Nome avec la ferme envie de ne plus quitter la ville. Naveen t'a accueilli les bras ouvert chez lui le temps que tu te trouve un appartement. Il aurait bien préféré rester avec Naveen, mais le gamin a préféré chercher son indépendance.
- Il y a trois semaines, Simon a eut une attaque de panique. En pleine rue, au loin il l'a reconnu... Son père. Il le sait au fond de lui, c'est son père, mais il n'a pas su le rejoindre et le prendre dans ses bras. La peur aux tripes, il est rentré chez lui pour appeler sa soeur dans un signe de détresse.

Simon Tiberius Gideon Abagnale
nicola abagnale soeur jumelle C'est ta soeur jumelle, ton autre moitié. Vous avez toujours été proche de l'un et l'autre et surtout très protecteur envers l'un et l'autre. Nicola aime croire qu'elle te protège plus, parce qu'elle est ton aîné. Tu sais que tu as perdu cette discussion, il y a bien longtemps, alors tu l'a laisse faire. La mort de votre père et le départ de votre mère vous a énormément affecté, mais tu n'as jamais vu pleurer a sœur devant toi. Jamais. Pourtant, tu savais très bien qu'elle souffrait, tout comme toi. Lorsque Nicola a quitté Nome pour Los Angeles, tu étais bien fier d'elle, même si tu ne voulais pas qu'elle parte. Elle t'a fait une promesse et l'a tenu jusqu'au jour où tu lui as téléphone en panique, sans lui expliquer pourquoi. Elle a pris le premier avion,
laissant tout ce qu'elle avait en Californie pour revenir vers toi.

gideon abagnale père décédé C'est ton père, vous étiez inséparable. Il a fallu que la mort vienne vous séparer. Il était tout pour toi, il te faisait rire, te donnait envie de travailler avec les animaux, tu aurais même aimé travailler dans un zoo ou devenir garde forestier comme lui, mais les choses sont venu autrement. C'est il y a plus de douze ans. Tu l'avais rejoins à son travail, tu voulais lui faire une surprise. Tu as croisé un de ses collègues qui t'avait dit qu'il était parti faire une tournée. Tu t'étais dit que tu le trouverais et pourtant tu t'es perdu dans ses arbres. Tu as vu la lumière diminuer, le soleil se couchait et tu n'avais aucune idée de comment sortir de là, tu n'avais que quinze ans et déjà l'anxiété t'attaquait de plein fouet. Soudainement, tu entends ton nom au loin et tu lèves les yeux. Il est là, à travers les arbres avec son uniforme et son large chapeau. Il te sourit et tu te diriges vers lui comme il court vers toi. Sortant de nul part, un ours s'est jeté sur ton père qu'il a plaqué au sol l'agressant de ses griffes et de ses crocs. Tu t'arrêtas, pétrifié entendant les cris de douleur de ton père qui s’étouffait sous l'épaisse fourrure. Le temps de reprendre tes esprits, l'animal était parti et là, au sol, gisait le corps de ton père. Les yeux fixant la ciel, la bouche entre ouverte, le corps couvert de sang et de lacérations. Si ce n'était pas du fait que ses yeux étaient ouvert, tu n'aurais pas pu le reconnaître vu l'état de son visage. Tu as passé trois jours près de son corps à trembler, perturbé et appuyé contre le corps inerte de ton père. Te séparé de lui a demandé trois hommes du bureau du shérif. Trois hommes. Encore aujourd'hui, la mort de ton père te traumatise et c'est plus dure depuis que tu l'as vu en ville, désorienté. Tu ne l'as pas approché, au contraire tu te caches croyant à un simple fantôme, une hallucination, peut-être.

Rose De La Croix mère Rose est ta mère, celle qui t'a abandonné. Elle t'a donné la vie, elle t'a laissé de côté pendant la sienne. Elle a créé un manque en toi, un manque d'amour maternel, elle a, à sa façon, détruit ta vie. Elle n'a jamais su être proche de toi, elle n'a jamais vraiment su prendre d'initiative avec toi sans avoir la poussé de ton père. Malgré tout, elle savait être là dans les pires moments de ton enfance. Il faut avouer que parfois elle n'avait pas vraiment le choix lorsqu'elle était seule avec toi. Tu as toujours préféré ton père à ta mère et pour de bonne raison. Tu as toujours senti Rose distante avec toi, mal à l'aise. C'est plutôt dure pour un enfant.  Puis vient cette tragédie il y a douze ans. Vient la mort de ton père qui vous écrase ta soeur et toi et le coup de l'histoire, ta mère a foutue le camp, elle est partie, elle t'a abandonné, elle vous a abandonné. Ça t'a détruit, elle a détruit l'once de calme qui te restait encore. C'est un peu à cause d'elle que tu as fini chez le psychologue. Tu n'as aucune idée de ce que tu ferais si elle revenait. Déchiré entre le besoin envers ta mère et la haine qu'elle t'aie abandonné.

Naveen Clarke Tuteur légal Naveen... Cet homme qui a su, d'une certaine façon, remplacer ton père. C'est bien parce que c'était le meilleur ami de ton père et qu'il a grandi avec lui qu'il te connait aussi bien. Il dit toujours que tu ressembles à ton père et que s'en est dangereux. Tu le crois en fermant les yeux. Il te garde la tête hors de l'eau, il a su te laisser prendre le temps d'accepté la mort de ton père, il a su être présent pour toi et te laisser l'espace dont tu avais besoin. Il était là quand tu passais tes nuits à pleurer, à faire des cauchemars. Il pouvait passé ses nuits éveillé, juste pour te tenir compagnie et te calmer. Depuis qu'il est devenu ton tuteur légal, tu vis avec lui et tu ne te sens toujours pas prêt d'aller vivre par toi-même dans un appartement, seul. À vingt ans, tu t'engages dans le programme de conservation et biologie des espèces sauvages à l'université d'Alaska. Tu y passes quatre ans et avec difficulté. Les conversations Skype avec Naveen était la seule chose qui te permettait de dormir le soir. Le simple fait de le voir ou d'entendre sa voix te calmait, de savoir qu'il était en vie te suffisait. Tu es revenu à vingt-quatre ans à Nome et tu es retournés vivre chez Naveen vu qu'il t'accueillait à bras ouverts, les yeux fermés. Il y a quelques semaines, tu as été frappé de plein fouet par une vieille image mental. Toi qui commençais à t'en remettre enfin, à passé par déçu, il est là quelques mètres plus loin. Ton père. Tu t'es cachés avant de rentrer en larmes, complètement perdu. Tu t'es retrouvé face à Naveen et tu as du lui dire ce qui c'était passé ce jour là, lorsque ton père est mort. Il est le seul à savoir ce qui s'est passé. Même les autorités ne sont pas au courant, tu n'a jamais su en parler à personne. Mais de voir ton père en un seul morceau, sans une plaie, sans une cicatrice, dans sa peau de trente-six ans, tu as peur et même Naveen n'arrive pas à contrôler ta confusion, vu la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(M) mon jumeau, cette moitié de moi que je ne pourrais oublier - libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NHOME :: THE DEATH :: WANTED, DEAD OR ALIVE-
Sauter vers: