.
 

Partagez | 
 

 (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2018
statut amoureux : Marié sans le vouloir à une inconnue. Amant de toutes les nuits.

MessageSujet: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 11:27


nom complet Jonah Samson Reid. Dans le monde de l'ombre, tout le monde t'appelle Samson. Tes potes, eux, ne connaissent que Jonah. Reid? C'est même pas ton vrai nom de famille. date, lieu de naissance et âge. Né à High Level, charmante ville au Nord de l'Alberta, un certain 28 novembre 1975. Tu auras donc 43 ans à la fin de l'année. origine, nationalité Canadien pur souche. emploi Double face, double jeu. T’es pas une belle personne, hein Jonah ? La routine c’est bien pour les autres, pas pour toi. Après avoir été dealer à Nome pendant longtemps, tu t’es lancé dans le trafic d’armes en partant aux US. Ça paye bien, la vie était belle. Mais depuis quelques années, tu baignes dans plein de trucs pourris jusqu’à la moelle, y compris le trafic d’humains. En revenant ici, t’as décidé de faire profil bas : touche à tout, t’es devenu mécano pour bateaux de plaisance. Un boulot discret qui rapporte plutôt pas mal, mais jamais assez. Malgré tout, tu peux pas chasser le naturel comme ça, pas vrai Jonah ? Ce n’est donc qu’une question de jours avant que tu reprennes tes petites magouilles.  statut amoureux T’as jamais été simple, Jonah. Et lors d’une nuit de folie à Las Vegas y a pas si longtemps, tu t’es retrouvé marié. Le hic ? Primo, tu ne gardes aucun souvenir de cette nuit là. Secundo, pour rompre le contrat, il faut la retrouver elle. L’inconnue. Chose impossible pour le moment, vu que t’es coincé à Nome… Mais ça ne t’empêche pas de dormir la nuit, ni de choper tout ce qui bouge lors et en dehors de tes insomnies.   

traits de caractère (+/-15)
Défauts : insensible, stoïque, bagarreur, ironique, rancunier, autoritaire, calculateur, manipulateur, imprévisible.

Qualités : protecteur, attentionné, charismatique (avec la gente féminine), débrouillard, intuitif, observateur, confiant, négociateur.

Paradoxal, Jonah. Les tempêtes sous son crâne se succèdent, sans pour autant être visibles à l’extérieur. Il paraît insensible, autoritaire – à beaucoup, il fait même peur. Refuse souvent de répondre aux questions connes ou lorsqu’il le fait, n’hésite pas à user de l’ironie voire du cynisme. Il trouve toujours les mots lorsque cela concerne les autres ou les affaires. Excellent négociateur, irrémédiablement taquin, Jonah se plaît à titiller les points sensibles pour obtenir ce qu’il désire. Il ne vous regarde pas, il vous observe. Vous analyse. Trouve les failles et s’en sert pour arriver à ses fins. Doué pour exprimer les craintes des autres et les révéler à eux-mêmes, il est en revanche incapable de mettre des mots sur ce qu’il ressent, incapable d’extérioriser les beaux sentiments. Muet, Jonah, insensible au bonheur ou à l’amour et pourtant empreint de colère, rancœur et amertume habilement contenues – jusqu’au point de non-retour. Impossible à prédire, l’explosion détruit tout sur son passage ; et parfois, elle tue. Enlève la vie comme on balaierait la poussière. Étrangement, le sang qu’il a sur les mains devient de plus en plus facile à enlever au fil du temps. Au fil des meurtres. Monstre, Jonah ? Peut-être. Mais le paradoxe frappe encore. Rare sont ceux qui atteignent son cœur de pierre – les doigts d’une main sont trop pour les compter – mais ces êtres, quels qu’ils soient, voient alors se dévoiler une autre face plus douce, plus protectrice. L’homme est attentionné. S’accroche à eux comme à une bouée de sauvetage – ils sont la preuve irrémédiable que l’enivrement ne se trouve pas que dans un rail de coke ou au creux d’une pilule bleue. Que le bonheur est là, quelque part, à portée de main. Alors, Jonah protège, férocement, quitte à se blesser, quitte à se briser. Quitte à perdre la tête et sombrer, pour de bon, dans le gouffre de la folie qui le guette depuis tant d’années.
la vision vis à vis de la vie Funambule. Jonah vit avec la perpétuelle impression qu’il marche sur un fil – et les pas se font chaque jour plus hésitants, plus incertains qu’ils ne l’étaient jusqu’alors, bien qu’il ne l’avouera jamais. Il ne nourrit aucune envie vis-à-vis du futur ou du passé, préférant vivre au jour le jour ; à chaque heure suffit son lot d’emmerdes, d’après lui, et c’est en suivant cette idée que l’homme trace une route faite de mauvais choix et de décès. Jonah n’est pas de ceux qui profitent de chaque seconde ou se satisfont du moindre détail ; la vie est là, belle pour certains, peuplée d’opportunités plus ou moins formulables selon lui. Propice à lui permettre de créer sa propre chance, et c’est surtout pour cette raison qu’il s’y accroche.

La vision face à la mort Sourire. Sourire mesquin, taquin, enjôleur, face à celle qu’il a déjà eu à affronter plusieurs fois et toujours en s’en sortant haut la main. Sourire, aussi, face à celle dont il a usé et abusé, avec force, avec violence. Elle est une alliée, un acolyte pour les jours d’ombre et les nuits sans lune qui se font de plus en plus fréquents au fil du temps. Jonah ne craint pas la Mort. Il l’effleure, la caresse, l’adoucit. L’offre aux plus méritants et s’en nourrit, constamment. Elle est l’amante, la séductrice. De temps à autre, elle l’obnubile – et cette idée, loin de le contrarier, le ravit autant qu’elle l’assombrit.  

Jonah "Samson" Reid
001. Né à High Level, en Alberta, ville que t’as toujours détesté d’aussi loin que tu t’en souviennes. Fils de banquier, ce n’est pourtant pas ton père que tu craignais ; ta mère, cette femme au foyer, cette matrone, se chargeait de vous infliger remontrances et corrections, à son mari et à toi. Tes ecchymoses, tu les cachais comme la peste ; les coups de fouets, tu les comptais jusqu’à c’que ton souffle disparaisse.  002. Enfant solitaire, silencieux, enfant unique qui n’a trouvé personne à qui livrer ses secrets, tu t’es passionné jeune pour le piano, que t’apprenais dans ton coin. A l’école, pas d’amis et pour cause : tu bégayais. Tu ne connaissais que les moqueries, mots de gamins qui blessaient et fustigeaient, paroles enfantines qui faisaient couler tes larmes et fleurir tes regrets.  003. Treize ans. Plus de bégaiements, plus de piano, plus d’incertitudes ; tu t’es durci, Jonah, t’es un caïd maintenant, un vrai petit délinquant. Un mauvais élève et le chef d’une bande de mômes qui rackette les plus fragiles à la sortie du collège. T’essaies la cigarette, tu te passionnes pour le joint ; entre deux volutes de fumée, il t’offre l’échappatoire, la possibilité de rendre réalité cette vie dont t’as toujours rêvé. 004. T’as toujours voulu voir les États-Unis, participer à la démesure de ce pays que t’admires depuis tout petit et, à défaut de voyager, tu t’inventes une vie auprès des autres, te prétendant américain par ton père venu de Los Angeles. Pourtant, cette ville, tu ne l’as vu qu’en photo mais qu’importe, puisque le mensonge te sied si bien. 005. Clac. Clac. La morsure du fouet sur ton dos déjà parsemé de cicatrices crée de nouvelles plaies. Le sang coule. Elle hurle. Tu n’as que 16 ans et pourtant, la colère qui bouillonne en toi te donne la force d’un homme. Tu frapperas, ce jour-là. Ta propre mère, celle qui t’a donné la vie. Celle qui a fait fuir ton père un an auparavant. A ton tour, tu t’échapperas. Loin de cette ville qui ne t’a apporté que douleur et déceptions. 006. Sac sur le dos, yeux rougis, tu finiras ta course à Nome, petite ville en Alaska. Tu t’habitues mal au froid, Jonah ; sans fric, sans toit, même le plus optimiste donnerait pas cher de ta peau. Tu trouveras pourtant un vieux campeur abandonné, au bord du port, que tu réquisitionneras comme refuge d’infortune. Tu ne le quitteras qu’au moment de ton départ, soit dix ans plus tard. 007. Nouvelle ville, nouveau départ, t’en profites pour changer de nom, adoptant celui de Reid et délaissant l’autre qui ne t’inspire que du dégoût. T’enchaînes les petits boulots mais t’as constamment besoin de ta dose, Jonah, et t’arrives pas à décrocher. Alors quand on te propose de dealer pour arrondir tes fins de mois, tu ne refuses pas. Souvent, quand t’es trop défoncé et que tu perds pied, caché au fond du campeur, tu songes aux deux seules personnes de cette foutue ville qui te raccrochent à la réalité : Ellias, ton meilleur ami, le seul d’ailleurs, que t’as rencontré sur le port alors qu’il rentrait de la pêche et Eva, sa petite sœur. Étrange est la relation qui te lie à la douce jeune fille ; elle te dévore des yeux mais tu prétends ne pas la voir, ignorant les regards en coin et les sourires enjôleurs qu’elle te lance à la volée. T’as jamais connu l’amour, Jonah, et c’est pas avec elle que ça va commencer ou du moins, c’est ce que t’espérais. 008. Mais au fond, tu savais que tu te mentais. Elle te déstabilise depuis le premier jour et ça te rend fou. Du coup, tu fais tout pour la croiser, lui parler, la faire sourire tout en sachant que ça, ce jeu-là, il est pas pour toi. Alors, la distance, la drogue et l’alcool pour oublier : ce fameux soir, le 18 juin 1998, tu t’es laissé aller à tes deux démons en même temps. La pilule est nouvelle sur le marché et les hallucinations, doublées par tout le whisky que t’as ingurgité te rendent dingues. Tu sors prendre l’air et tu tombes sur elle ; t’as même pas vu ses larmes, Jonah. T’as vu que son corps de femme et toutes les formes qu’il t’offrait et tu t’en es saisi, comme ça, presque sans préambule, la violant contre un bateau sans lui laisser l’occasion de se défendre. Mais elle se taisait pas, hein Jonah ? Elle te donnait mal au crâne, cette abrutie, alors t’as chopé un outil qui trainait et tu l’as frappée. Encore. Et encore. Jusqu’à ce qu’elle ne soit plus réduite qu’à un tas de chair immobile et sans intérêt. Tu l’as finalement balancée à l’eau comme un vulgaire déchet et t’es rentré dans ton campeur pour te glisser dans les bras de Morphée. 009. Et puis, les hallucinations se sont amenuisées et le cauchemar lui t’a rattrapé. Comment vivre avec ça, Jonah ? Comment regarder Ellias dans les yeux et prétendre que tu ignores où elle est, comment le voir hurler, frapper, disjoncter sans tout lui avouer ? C’est que tu fais, pourtant, prétendant qu’Eva s’est tout simplement éloignée, allant même jusqu’à imiter son écriture pour laisser un mot de pseudo explication au frère brisé qu’il était. Ça ne suffira pas à le contenir pour autant, et deux semaines après la « disparition » d’Eva, Ellias fuit à son tour. T’en profites pour prendre la tangente, toi aussi, direction les États-Unis et la Cité des Anges. Là, tu t’embourbes dans un gang influent, délaissant le trafic de drogues pour te consacrer à celui, bien plus exaltant, d’armes. 010. Les années passent, tu prends du galon dans le cartel ; la vie t’est douce, peuplée de pilules colorées, de coke, d’alcool et de filles dont tu ne connais même pas le nom.  Toi, tu vis sous le pseudo de Samson et ton nom figure sur pas mal de bouches. T’as des antennes partout et t’aimes cette ville, tu t’y sens chez toi. Ici, tu peux vivre avec tes écarts, tes petits secrets et le sang que t’as sur les mains. T’échappes à la mort, une fois, deux fois. Tu règles la plupart de tes problèmes dans la violence sans que les autres ne l’attendent. T’enchaînes les excès, les tatouages et la débauche. Tu deviens cruel, Jonah, et à force d’avaler ou de frapper tout et n’importe quoi, à force de te perdre en mensonges, tu ne sais plus si c’est vraiment toi que tu vois dans le miroir chaque matin.  011. Il y a deux ans, les affaires se compliquent. Ton gang a des dettes, il faut éponger avec d’autres combines, s’enfoncer plus loin encore dans le sordide et c’est toi, Jonah, qui te retrouves responsable de ce nouveau trafic : celui d’êtres humains. Arrivés par cargo des pays asiatiques, puis éparpillés aux quatre coins du monde pour devenir Dieu sait quoi. Oui mais voilà, tout ne file pas droit et il y a deux mois, la cargaison est arrivée en piteux état – infection, empoisonnement, pas le temps de le savoir avec précision. Les clients ne déconnent pas : tu t’en tires avec deux balles à droite de la poitrine, dont tu portes encore aujourd’hui les plaies non cicatrisées. Les choses dégénèrent et la fuite est ta seule porte de sortie ; il te faut disparaître, vite et surtout loin. C’est Nome qui à cet instant brille alors dans ton esprit. Elle sera ton salut, pour la seconde fois. Et sûrement la dernière. 012. Te voilà revenu en ville, Jonah, le crâne bourré de souvenirs que t’aurais préféré oublier, mais vivant avec la certitude qu’ici on ne viendra pas te chercher. T’as décidé de faire profil bas, petite maison louée et boulot trouvé près du port : dorénavant, tu seras mécano pour bateau. Toi qui touches à tout, t’envisages même d’acheter une moto. Mais t’arrêtes jamais tes conneries toi, t’es pas de ce genre là. Et entre deux rails de cokes ou deux verres de bourbon, tu songes déjà au trafic que tu pourrais développer ici, en Alaska.
prénom, pseudo Aelya ou Lya, ça dépend! âge 23 ans et toutes mes dents pays France d'où nous connais-tu Ahaha, une certaine admin n'a pas eu à insister plus de deux minutes pour que je me joigne à elle <3 avatar Sexy Hugh Dancy crédits LostInWebSite


Dernière édition par Jonah Reid le Ven 16 Mar - 16:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation du joueur : Québec, Canada.
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut amoureux : Fiancée à Maxwell Gibson.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 12:44

J'en connais une, qui était bien contente que tu arrives

Bienvenue parmi nous, mon cher et si jamais tu as besoin de quelque chose, ne te gêne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/03/2018
orientation sexuelle : a second chance
statut amoureux : célibataire

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 14:30

JOOOOOOOONNAAAAAAAAAAHHHHHH!!!
Lya je t'aime !!! Je m'ennuyais tellement de ton écrire, c'est du vin pour mes yeux!! (Je suis en manque de vin faut pas se poser de question)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2018
statut amoureux : Marié sans le vouloir à une inconnue. Amant de toutes les nuits.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 15:12

Nicola > Ahah elle peut ! Même si avec ma volonté d'huître, elle a vraiment pas eu à insister longtemps Merci beaucoup pour ton accueil en tout cas, je suis contente d'être là

Eva > Bah tant que tu m'offres un verre, je dirai rien Moi aussi je t'aime mon chou, j'espère sincèrement que Jonah te plaira autant qu'à moi

EDIT: Mille excuses pour la longueur titanesque de la fiche, j'ai abusé de ouf, je suis désolée


Dernière édition par Jonah Reid le Mer 14 Mar - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation du joueur : Québec, Canada.
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut amoureux : Fiancée à Maxwell Gibson.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 15:30

Pouahahah ! Je doute bien, mais j'ai vraiment hâte de découvrir ton personnage

Il n'y a pas de problème pour la longueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2018
statut amoureux : Marié sans le vouloir à une inconnue. Amant de toutes les nuits.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 15:46

Eh bien @Nicola Abagnale, ma fiche est finie ! J'attends ton avis avec impatience, ainsi que celui d'Everlee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation du joueur : Québec, Canada.
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut amoureux : Fiancée à Maxwell Gibson.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 17:16

C’est parfait pour moi, mais avant de te valider, j’attend que @Everlee Garza passe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 10/03/2018
Localisation du joueur : France
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut amoureux : Célibataire

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 17:24

Bienvenu parmi nous ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/03/2018
orientation sexuelle : a second chance
statut amoureux : célibataire

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 18:46



C'est plus que parfait, mon dieu que j'aime comment tu te l'aies approprié!
Et je savais pas que Eva le dévorait des yeux
En fait moi oui, mais Eva non

@Nicola Abagnale here you can go girl !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2018
statut amoureux : Marié sans le vouloir à une inconnue. Amant de toutes les nuits.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 18:51

Evangeline > Merci beaucoup !

Nicola & Eva > Merci pour vos avis, les filles ** Eva, tu savais pas, vraiment? Pourtant vu de Jonah ça donnait ça: Ahah je suis contente qu'il te plaise ma belle ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/03/2018
orientation sexuelle : a second chance
statut amoureux : célibataire

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 18:54

Je sais pas si je suis assez patiente pour attendre que Nicola rentre du boulot
C'est sûrement ce dont elle avait l'air, c'Est tout à fait logique et j'approuve à 200% !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LIFE
only see the light, it's me, life
Messages : 71
Date d'inscription : 10/02/2013
statut amoureux : Mon amour est la vie et la vie c'est moi

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Mer 14 Mar - 18:56



TU ES VALIDÉ(E)
Te voilà enfin! Tu as réussi ! Tu es enfin parmi nous. Il faut que tu fasses quelques trucs avant de disparaître dans les rues de Nome. Déjà pour commencer il faudrait que tu passes par le bottin d'avatars pour faire ajouter votre avatar au bottin. Par la suite, nous tenons, si vous êtes un revenant, à ce que vous recenser votre mort. Une fois ces deux registres rempli, il vous reste quelques endroits à faire avant de vous lancer. Vous devez recenser votre emploi avant que quelqu'un d'autre ne vous le prenne, car certain sont limité. Le dernier est nul autre que votre habitation. Tout le monde a besoin d'un toit sur sa tête. Tu as enfin fini les registres ! Maintenant tu peux te lancer dans les fiches de liens et tu peux même te rendre dans la section pour les scénarios ou encore dans la section pour les pré-liens. Si jamais tu sens que tu as à nous quitter pour quelques temps, passe par les absences, nous n'aimerions pas te perdre !

C'est l'heure de la fête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 10/03/2018
Localisation du joueur : Quebec
statut amoureux : Fiancé

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Jeu 15 Mar - 2:14

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever.forums-rpg.com/
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2018
statut amoureux : Marié sans le vouloir à une inconnue. Amant de toutes les nuits.

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Jeu 15 Mar - 8:42

Merci beaucoup Maxwell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 10/03/2018
Localisation du joueur : Quebec
statut amoureux : Fiancé

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   Jeu 15 Mar - 16:40

C'est un plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever.forums-rpg.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Jonah Reid) Welcome to the infinite black skies •• (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NHOME :: THE DEATH :: BARELY BREATHING :: KISS IT-
Sauter vers: